Les concours de gardien de la paix

Des livres et des cours par correspondance pour préparer le concours  

Tout pour devenir Gardien de la paix

  

Maître-chien ou maître de chien dans la Police nationale

maître-chien

Les unités cynophiles de la Police nationale sont chargées de missions de dissuasion, de lutte contre la délinquance ou spécialisées dans la recherche (de personnes disparues ou ensevelies lors d'une avalanche, de produits stupéfiants ou de billets de banque, d'armes ou de munitions, d’engins ou de produits explosifs, etc.).

Il y a deux catégories d'unités canines : la patrouille et la recherche. Deux types de chiens y sont associés : le chien policier de défense et d'intervention (concernant les patrouilles) et les chiens policiers de recherche ou d'olfaction. Un chien de patrouille doit être relativement imposant et dynamique. En revanche, les chiens de recherche peuvent appartenir à tout type de race canine. Dans la Police nationale, un chien policier sur deux est un berger belge ou malinois, mais il y a également des bergers allemands, des beaucerons, des labradors, etc.

Pour devenir maître-chien dans une brigade canine de la Police nationale, il faut bien sûr d'abord réussir le concours de gardien de la Paix. Au sein de la Police nationale, un gardien de la Paix maître-chien est un conducteur cynotechnicien.
Un policier ne peut postuler pour devenir conducteur cynotechnicien qu'après avoir effectué deux ans de service effectif. Il doit réussir des épreuves physiques de présélection. Ensuite, le gardien de la Paix part en formation avec son futur chien pendant 3 mois. Le CNFUC (Centre National de Formation des Unités Cynotechniques), situé à Cannes-Ecluse (77), forme les chiens et les cynotechniciens de la Police nationale. Tous les ans, environ cent policiers sont formés par le CNFUC ou dans l'un des centres régionaux placés sous sa tutelle.

Au cours de sa formation initiale de maître-chien, le policier a le choix entre deux modules d'enseignements : le module "défense/intervention" (concernant la patrouille) ou le module "recherche/olfaction".
Le module "défense/intervention" comprend des enseignements théoriques (anatomie, morphologie, soins aux animaux et procédure pénale) et pratiques (obéissance, conduite du chien, mordant). Avec le module "recherche/olfaction" le policier et son chien deviennent spécialisés sur la recherche de stupéfiants, d'explosifs, d'armes et de munitions, mais aussi sur le pistage et la recherche en avalanches, ainsi que sur les compositions pyrotechniques.
Après 2 ans d'activité, un conducteur cynotechnicien a la possibilité de se spécialiser encore davantage et de repartir en formation. Ainsi, des évolutions de carrières sont possibles : un policier maître-chien peut devenir dresseur, puis moniteur.

 

 

 

 

Copyright France Enseignement 2008, tous droits réservés