Les concours de gardien de la paix

Des livres et des cours par correspondance pour préparer le concours  

Tout pour devenir Gardien de la paix

  

Gardien de la Paix cavalier en unité équestre

Cavalier en unité équestre

Un policier de la Paix doit avoir exercé au minimum pendant deux ans dans la police après sa titularisation pour postuler dans une unité équestre de la police. Il faut posséder un niveau équestre équivalent au "Galop 5" que délivre la FFE (fédération française d'équitation). En outre, il est nécessaire de réussir les épreuves de sélection comprenant l'examen du dossier de candidature, une épreuve équestre, une mise en situation professionnelle et un entretien avec un jury.

S'il est sélectionné, le gardien de la Paix suivra une formation spécifique qui va le conduire au niveau "Galop 7". Il sera formé aux Gestes et Techniques Professionnels d’Intervention (GTPI) avec son cheval. Il apprendra entre autres les différentes techniques d'interpellation à cheval, il verra comment charger pour disperser des manifestants... À l'issue de cette formation il pourra intégrer une unité équestre de la Police.

Dans la Police nationale, les gardiens de la Paix qui sont cavaliers ont notamment pour missions d'effectuer des patrouilles ou des rondes dans des lieux où ne peuvent accéder les véhicules, avec pour but de lutter contre la délinquance (prévention et répression). Ces policiers peuvent, de plus, réaliser des interventions en matière de police de l'environnement. Ils sont également susceptibles de prendre part aux services d'ordre lors de manifestations. Par exemple, un gardien de la Paix à cheval peut être amené à faire du maintien de l'ordre aux abords du stade de France lorsque se déroule un grand match.
Les cavaliers dans la Police nationale ont aussi pour mission la sécurisation de vastes espaces boisés ou de parcs dans les zones urbaines ou périurbaines. En outre, ils peuvent représenter l'institution lors de cérémonies, de salons, etc.

Un policier à cheval peut intervenir rapidement lorsqu'une infraction est commise. Parallèlement, les contacts avec la population sont facilités, du fait de la présence de l'animal.

Devenir cavalier dans la Police nationale, c'est la possibilité de mêler police et équitation. En intégrant une brigade équestre au sein de la Police nationale, une personne qui est attirée par les chevaux peut faire de sa passion son métier. Un climat de confiance va s'instaurer entre le cavalier et sa monture au fil des entraînements et des missions. Une fois les patrouilles terminées, il faut bien sûr s'occuper du cheval : le nourrir, le brosser, lui apporter des soins, etc.

 

 

 

 

Copyright France Enseignement 2008, tous droits réservés